© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil  -  Site Officiel de l’Etat Pied-Noir en Exil  -
INPI
Média
Dans   une   décision   rendue   ce   jeudi   8   février,   le Conseil     constitutionnel     de     la     République Françaisea   annoncé   la   modification   d'un   article de     loi     sur     le     régime     d'indemnisation     des victimes   de   la   guerre   d'Algérie.   Le   droit   à   des pensions   est   désormais   étendu   à   l'ensemble   des personnes,    victimes    d'actes    de    violence,    qui résidaient   alors   dans   le   pays,   quelle   que   soit leur nationalité. Conseil   constitutionnel   n°   2017-690   QPC   du 8 février 2018 Analyse de Monsieur Guy Pervillé
Edition du 22 Février 2018
Var Matin Lundi 9 Avril 2018 Lire la suite
20 Février 2018 Disparition   du   docteur   Pierre   Couderc, cofondateur      d'Infogyn      et      insatiable animateur de Tarbes. Lire la suite
France : La résistance pacifique légale des Pieds-Noirs pour ne pas se faire oublier !
PYRÉNÉES-ORIENTALES Perpignan UNE VISITE OFFICIELLE DE JACQUES VILLARD CHEF DE L’ETAT PIED-NOIR Lire la suite
LIBREVILLE,    6    janvier    (Infosplusgabon)    - D’après     des     documents          d’histoire,          la       fusillade    de    la    rue    d’Isly,    appelée    aussi    le massacre   de   la   rue   d'Isly,   a   eu   lieu   le   26   mars 1962   devant   la   Grande   Poste   de   la   rue   d’Isly (dont      le      nom      commémore      la      bataille homonyme)   à   Alger,   département   d'Alger.   Le bilan   sera   de   80   morts   et   200   blessés.   C'est   un des   derniers   exemples   de   guerre   civile   entre Français.     C’est     selon     l'historien     Benjamin Stora   un   des   exemples   les   plus   marquants   de   la censure   pratiquée   pendant   la   guerre   d'Algérie. Le   gouvernement   français   n'a   jamais   reconnu sa responsabilité. Lire la suite
© 2017 Gouvernement Pied-Noir en Exil  
Média
Dans   une   décision   rendue   ce   jeudi   8   février,   le   Conseil   constitutionnel   de   la République   Françaisea   annoncé   la   modification   d'un   article   de   loi   sur   le régime   d'indemnisation   des   victimes   de   la   guerre   d'Algérie.   Le   droit   à   des pensions   est   désormais   étendu   à   l'ensemble   des   personnes,   victimes   d'actes   de violence, qui résidaient alors dans le pays, quelle que soit leur nationalité. Conseil constitutionnel n° 2017-690 QPC du 8 février 2018 Analyse de Monsieur Guy Pervillé
Edition du 22 Février 2018
20 Février 2018 Disparition   du   docteur   Pierre   Couderc, cofondateur      d'Infogyn      et      insatiable animateur de Tarbes. Lire la suite
Var Matin Lundi 9 Avril 2018 Lire la suite
France : La résistance pacifique légale des Pieds-Noirs pour ne pas se faire oublier !
PYRÉNÉES-ORIENTALES Perpignan UNE VISITE OFFICIELLE DE JACQUES VILLARD CHEF DE L’ETAT PIED-NOIR Lire la suite
LIBREVILLE,    6    janvier    (Infosplusgabon)    - D’après     des     documents          d’histoire,          la       fusillade    de    la    rue    d’Isly,    appelée    aussi    le massacre   de   la   rue   d'Isly,   a   eu   lieu   le   26   mars 1962   devant   la   Grande   Poste   de   la   rue   d’Isly (dont      le      nom      commémore      la      bataille homonyme)   à   Alger,   département   d'Alger.   Le bilan   sera   de   80   morts   et   200   blessés.   C'est   un des   derniers   exemples   de   guerre   civile   entre Français.     C’est     selon     l'historien     Benjamin Stora   un   des   exemples   les   plus   marquants   de   la censure   pratiquée   pendant   la   guerre   d'Algérie. Le   gouvernement   français   n'a   jamais   reconnu sa responsabilité. Lire la suite